Messe de Béatification des 19 martyrs d'Algérie

« Un grand signe de fraternité dans le ciel algérien à destination du monde entier ». Les mots du pape François ont résonné fortement sur la magnifique esplanade du sanctuaire de Santa Cruz, à Oran.Ce qui pouvait « sembler impossible » s’est finalement réalisé : Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons et compagnes ont été déclarés bienheureux samedi 8 décembre, jour de la fête mariale de l’Immaculée conception, là où ils avaient été envoyés par l’Église et où ils ont librement choisi de rester, même au plus fort de la violence, au milieu de ce peuple qu’ils ont tant aimé.Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est l’Algérie, pays à la mémoire blessée, toujours tiraillé entre la tentation du repli et celle de l’ouverture, qui a accueilli la première béatification dans un pays très majoritairement musulman. Un pays qui s’est même dit prêt, ces derniers mois, à accueillir le pape François, qui « souhaite toujours sa venue », a redit l’évêque d’Oran, Mgr Jean-Paul Vesco… et qui réserve décidément bien des surprises.« Je venais avec quelques soucis et je repars dans une grande joie », a très humblement reconnu à la fin d’une très belle messe le cardinal Angelo Becciu,